L'Art de la Bêta-Lecture : Clarifier et Améliorer Votre Manuscrit

13 Juin 2024

Résumé

La bêta-lecture est un processus où un lecteur externe examine un manuscrit pour identifier les incohérences et les problèmes de compréhension qui échappent parfois à l’auteur. Malgré une vision claire de son récit, l'auteur peut perdre en cohérence et en clarté pour le lecteur. Le bêta-lecteur apporte un regard bienveillant et critique, interrogeant et suggérant sans imposer de changements, afin d'aider l'auteur à améliorer son histoire et la rendre plus accessible au public. Il s'assure que le récit est cohérent et fluide, tout en respectant l'essence de l'œuvre.

La bêta lecture

Un livre résulte d’une alchimie dont seul l’auteur est l’instigateur. Partant d’une idée, d’un fait, d’une émotion, il tisse le fil de son histoire au gré… de plein de choses et parfois juste de l’air du temps. Oui, mais, si dans la tête de l’auteur tout est clair et bien rangé, ça ne l’est parfois plus du tout pour le lecteur.

Voilà qu’arrive soudainement un personnage sorti du chapeau, un héros dans son bain quand il est décrit juste avant dans son jardin ; voilà que la scène se passe au milieu de biches sautillant dans les rues de New York aux heures de pointe, voilà que l’enfant de 8 ans est au collège ou qu’une héroïne plante des tomates alors qu’elle habite sur la plage. Que dire aussi de ces longues descriptions sans intérêt, qui ne font qu’alourdir la lecture sans rien lui apporter ?

Bien sûr, le trait est grossi, mais n’en doutez pas, certaines lectures plongent le lecteur dans des abîmes d’incompréhension, voire de découragement, parce que le fil de l’histoire a fait des nœuds. Pour l’auteur, c’était pourtant clair, mais l’idée de départ a évolué, s’est transformée. Comme un alchimiste fou, il a continué sur sa lancée sans imaginer les combinaisons engendrées par les ingrédients de son histoire mélangés sans précaution au fil de ses écrits.

Résultat, alors que tout était clair et bien rangé pour l’auteur, on se retrouve avec des cases sens dessus dessous, pire qu’une étagère Lixhult d’Ikea qu’on aurait voulu monter sans notice.

Votre livre est unique, vous en êtes fier et vous avez raison. Tata Julia vous a d’ailleurs félicité, votre meilleure copine aussi. Mais, en toute objectivité, comment sera-t-il accueilli par ceux qui ne vous connaissent pas ? Êtes-vous réellement prêt à vous engager dans le chemin de l’édition sans un regard expert qui vous permettrait d’éviter certains écueils, parfois économiques ?

Le bêta-lecteur n’est pas un juge, il ne prononce pas de sentence. Il ne redresse pas plus les torts que les étagères. Il est davantage un regard attentif et bienveillant porté à vos écrits. Il n’ordonne pas, mais interroge et suggère, en veillant à garder la particularité de votre histoire. D’ailleurs, il ne réécrit pas votre histoire. Le bêta-lecteur est ce deuxième petit bonhomme dessiné sur le plan de l’étagère Lixhult et vous êtes libre d’accepter ou de refuser l’aide. Il vous conseille pour que vos mots puissent être dévorés par tous sans risque d’indigestion.


Article rédigé par Christine https://www.lempreintedevosmots.fr/


Me trouver sur la marketplace

Facebook